Bonjour.

Je fais de la peinture depuis 1984.

J'ai commencé avec une peintre américaine Mildred Thomson qui m'a surtout ouvert sur le dessin en noir et blanc, au crayon et au « Carré Conté »d'aprés cartes postales et à la réalisation de natures mortes. Ensuite j'ai fait deux années aux cours préparatoire « Claire Marie Neufville et Françoise Comte » dans le Marais rue Chapon. Là  j'ai commencé le modèle vivant et l'apprentissage de la couleur, notamment par la réalisation de pochades, et d'études documentaires. C'était un cours préparatoire spécialisé dans le domaine du textile. C'est là que j'ai fait ma première série de peinture sur un même thème : celui du métro (gouache sur papier craft). L'année suivante je me suis présenté aux Beaux Arts de Paris avec un dossier mais je n'ai pas été sélectionné au concours d'entré. Qu'importe, on m'a présenté un professeur qui faisait l'atelier grand format aux Beaux arts et ce dernier m'a accepté en tant que candidat libre, ce qui m'a permis de continuer le modèle vivant et le travail en noir et blanc, car pour lui on devait partir du noir et blanc pour tendre petit à petit vers des réalisations en couleur. Ce professeur s'appelle Alain Challier. Petit à petit je me suis constitué un dossier et je me suis présenté à d'autre concours d'entrée, notamment à celui des  Beaux Arts de Nancy, celui de Montpellier et enfin celui de l'Ecole des Arts Plastique de Cergy Pontoise ou j'ai été reçu en 1987. Après deux année en tronc commun j'ai eu un premier diplôme ensuite je me suis spécialisé vers la communication au sein de cette école qui était très axée sur l'art conceptuel. J'en profitai pour créer dans la peinture tout azimuthe différentes techniques différents styles. J'y ai aussi pratiqué la vidéo, la photo, un peu la sérigraphie, l'infographie sur Amiga (j'ai reçus un Prix en 92 à IMAGINA salon des nouvelles images), les techniques de  mise en page classique ainsi que sa réalisation en PAO sur Mac. Il faut dire que c'était l'époque ou l'informatique commençait à remplacer par les techniques manuelles de mise en page et montage, le film et le Lettrasset. L'outil de la photocopieuse à été aussi important pour moi. J'ai obtenus mon DNAP, il me restait une année encore à faire pour avoir le DNSAP, mais je voulait rentrer dans la vie active et être autonome au point de vue financier et je ne voyait pas l'intérêt de ce diplôme. En parallèle de mes études j'avais travaillé comme dessinateur pour la SAPAC ESCAL, je faisais les dessins des modèles de vêtements ou de chaussures pour les fiches techniques de la centrale d'achat, cela remplaçait les photos. J'ai aussi réalisé pour l'intérieur d'un entrepôt de la société Habitat une décoration sur des toiles de bâches et participé comme intervenant plasticien dans une école primaire et dees écoles maternelles, à la réalisation de plusieurs fresques et peintures avec les enfants qui furent exposées.

A la sortie de l'école d'arts plastiques de Cergy Pontoise, je n'ai pas réussi à trouver un emploi correspondant à mes compétences artistiques, même avec la réalisation deux deux stages professionnel, l'un m'ayant permis de travailler en tant que graphiste polyvalent notamment pour la mise en page sur minitel et l'autre dans la réalisation de borne interactive. Donc j'ai dû cesser de créer et m'orienter dans le monde professionnelle de la vente pour subvenir à la vie de tout les jours. Bien que je m'efforçais toujours de prendre des cours de modèle vivant en parallèle et de ne pas arrêter mes carnets. Mon parcours professionnel dans la vente fut remplie de péripéties négatives et je ne trouvais pas la stabilité souhaitée. Aussi début 2000 je me suis remis à la peinture en m'efforçant d'exposer de manière annuelle, pour espérer un jour pouvoir en vivre. Puis, j'ai travaillé  en tant qu'intervenant plasticien dans  des écoles primaires, dans des MJC, pour des ateliers communaux, ou des associations, mais la réalité professionnelles ma rattrapé et je n'arrivais pas à en vivre, même si cela m'a laissé du temps pour travailler pour moi. Actuellement je suis à nouveau en recherche d'emplois car je ne vis toujours pas de mon art.

Depuis 2000 donc ma peinture s'est mélangée avec l'infographie ou plus exactement, je pars de photo numérique ou de photo de magazine pour la plupart du temps que je retravaille à la peinture, que je scanne et que j'imprime … je peux retravailler à nouveau à la peinture acrylique, au pastel à l'huile ou au crayon de couleur pour rendre ce travail unique. Maintenant cela ne m'empêche pas de continuer à peindre ou de dessiner d'après paysage ou modèle vivant, voire d'imagination pour la série des arbres par exemple. Depuis 2008 j'e mêle l'écriture à mes travaux. Mon dernier projet était au départ de réaliser un travail sur les habitants de Charenton le Pont en noir et blanc, mais actuellement je ne me sens pas à l'aise dans le figuratif, et en fait maintenant j'ai envie de me diriger, plus vers une peinture couleur de type abstraite avec une tonalité bleue ou verte travaillée à partir d'images ou graphismes noir et blanc d'après des photos numériques, vues de gros plan sur le thème de la nature, que j'aurai imprimé sur papier. Papier que je marouflerai (collerai) sur toile (chassis). Mais cela j'espère que ce sera le thème d'une prochaine exposition.

MERCI

MES MAITRES

J'aime bien la liberté créative de Picasso, le trait et les couleurs de Matisse la poésie de Chagalle. Dans les artistes plus récents j'aime bien les sérigraphies peintes d' Andy Warholl, le travail sur la photo de David Hockney ou de Stefan de Jaeger, les encres ou acrylique sur papier déjà imprimé de Pierre Alenshensky.

J'aime aussi les grandes toiles abstraites de Zao Wou Ki, mais malheureusement je n'en suis pas encore là...

Lorsque je fais des peintures figuratives j'aime bien y mêler des parties abstraites soit par la couleur, la touche, ou le trait, et vice versa. Le fait de peindre sur une image photographiée par exemple, me permets de me réapproprier l'image première tout en l'exprimant picturalement à ma manière, avec des touches de peinture qui recouvrent plus ou moins l'image, comme un filtre.